Page d'accueil » La boîte à Souvenirs » Ô Filles de L'eau - Nouvel album - Sortie le 26 novembre » Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau"
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595916] jeu., 01 novembre 2012 20:30 Message précédentMessage suivant
kevin3182
messages : 1988
Inscrit(e) : septembre 2011
Situation géographique : Franche-Comté
Sixième continent
Bleuenn a écrit le jeu, 01 novembre 2012 20:25

ALAIN2 a écrit le jeu, 01 novembre 2012 20:21

grrrrrrr ! très impatient de connaitre les auteurs , les compositeurs !!!!!!


Aussi...


De même, plus que 25 jours à attendre. C'est long tout de même...


Doubien ~28.10.2011-01.12.2013~
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595918] jeu., 01 novembre 2012 20:49 Message précédentMessage suivant
Norka n'est pas connecté Norka
messages : 2495
Inscrit(e) : janvier 2004
Situation géographique : Montargis (Loiret)
J’ai volé le lit de la mer
j'aime bien connaître la tracklist avant, on imagine, on imagine !


http://www.mecenat-cardiaque.org/
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595923] jeu., 01 novembre 2012 21:03 Message précédentMessage suivant
Elili
messages : 624
Inscrit(e) : décembre 2010
Situation géographique : Limousin
Tout a une fin
Cette tracklist m'inspire énormément ainsi que cette préface, c'est tout Nolwenn.
On a les titres des chansons, reste plus que la musique sans oublier de découvrir les auteurs et compositeurs qui auront participé à cette aventure coeur
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595939] jeu., 01 novembre 2012 21:50 Message précédentMessage suivant
Bleuenn n'est pas connecté Bleuenn
messages : 3353
Inscrit(e) : avril 2012
Homeland
En faisant quelques recherches :

Simples suppoitions...

Le Sixième Continent :


Le Sixième Continent (The Land That Time Forgot) est un film américano-britannique réalisé par Kevin Connor, sorti en 1975.

L'histoire est adaptée d'un roman éponyme d'Edgar Rice Burroughs, le premier de la trilogie du Cycle de Caspak. Le scénario a été adapté par l'auteur de fantasy Michael Moorcock.

Synopsis :
Durant l'année 1916, les rescapés d'un cargo coulé par un sous-marin se sont rendus maîtres de ce dernier et accostent sur l'île de Caprona. Les rescapés découvrent un monde préhistorique, peuplé de dinosaures et d'hommes primitifs.

A savoir également :

Un gigantesque "continent" de déchets se forme dans le Pacifique Nord !

Dans le Nord-est du pacifique, entre la Californie et Hawaï, les déchets produits par les activités humaines et déversés dans les océans sont acheminés par les courants marins vers un nouveau "continent" boulimique dont la taille atteint près de 3,5 millions de km² !

En 1997, le capitaine Charles Moore a été le premier à découvrir cette zone improbable de l'océan Pacifique où les déchets plastiques flottants s'accumulent. Ainsi, selon des observations effectuées depuis plus de 15 ans par l'Algalita Marine Research Foundation, sous l'effet des courants marins, les déchets provenant des littoraux et des navires, flottent pendant des années avant de se concentrer dans deux larges zones connues sous les noms de "Plaque de déchets du Pacifique est" (Eastern Pacific Garbage Patches) et "Plaque de déchets du Pacifique ouest" (Western Pacific Garbage Patches). Ces deux plaques forment la "Grande plaque de déchets du Pacifique" (Great Pacific Garbage Patch), un monstre dont la taille aurait déjà triplé depuis les années 90 et qui s'étendrait maintenant sur 3,43 millions de km², soit un tiers de la superficie de l'Europe ou encore six fois la superficie de la France ! Il est estimé que ce "continent" de déchets totalise un poids de 3,5 millions de tonnes et jusqu'à 750 000 débris par km² ; Greenpeace évoquait fin 2006 près d'un million de déchets par km² dans son rapport sur les débris plastiques et la pollution des océans.

Ainsi, selon Chris Parry, chef de programme d'éducation du public, de la California Coastal Commission de San Francisco, depuis plus de 50 ans, les déchets tourbillonneraient sous l'effet du gyre subtropical du Pacifique Nord (North Pacific Gyre) et s'accumulent dans cette zone peu connue : peu de routes commerciales et peu de bateaux de pêches l'empruntent. A l'image d'un puissant siphon marin, le vortex attirerait vers lui tous les résidus de notre société de (sur)consommation. Toutefois, contrairement au siphon, les déchets ne sont pas "aspirés" mais accumulés et bien visibles.

Le plastique : principal constituant du "continent" de déchets

Jusqu'alors les débris flottants étaient détruits par les micro-organismes mais cela n'est plus le cas avec l'arrivée du fameux plastique. En effet, les plastiques constituent 90 % des déchets flottant sur les océans. Le Programme des Nations Unies pour l'Environnement mentionnait en juin 2006 qu'on trouve en moyenne 46 000 morceaux de plastique par 2,5 km² d'océan sur une profondeur d'environ 30 mètres !
Ce "continent" de déchets plastique ressemble davantage à une soupe de plastique constitué de macro déchets éparses mais surtout de petits éléments invisibles sans une fine observation. C'est en filtrant l'eau que l'on découvre une mixture composée de petits morceaux de plastique qui se sont fractionnés mais aussi des granulés de plastique qui sont utilisés comme matière secondaire pour fabriquer les objets en pastique.
En certains endroits, la quantité de plastique dans l'eau de mer est jusqu'à 10 fois supérieure à celle du plancton, maillon élémentaire de la vie dans les océans (Charles Moore, Algalita Foundation) ! On parle alors de "plancton plastique"
Selon Greenpeace, sur les 100 millions de tonnes de plastique produits chaque année, près de 10 % finissent dans les océans. Et 70 % des plastiques qui s'aventurent en mer coule et le reste flotte naviguant au grès des courants...



Un "continent" de déchets mortel:

Ce qui pose problème c'est le temps nécessaire à la dégradation de ces plastiques (estimé entre 500 et 1000 ans) et la toxicité des éléments qui les composent.

L'exemple le plus classique étant la tortue qui s'étouffe avec des sacs plastiques confondus avec des méduses.

Avec de telles concentrations de plastique, toute la chaîne alimentaire est affectée puisque les plus petits morceaux sont ingérés par des oiseaux, de petits poissons qui seront à leur tour mangés par de plus gros... Ainsi, Greenpeace estime qu'à l'échelle de la Terre, environ 1 million d'oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année de l'ingestion de plastiques.

Selon des scientifiques américains de l'Institut Océanographique Scripps, 1 poisson sur 10 ingère du plastique dans le Pacifique Nord, soit 24 000 tonnes de plastiques boulotées par les poissons chaque année dans cette zone. Rebecca Asch, chercheuse à l'Institut Océanographique Scripps indique que "dans cette zone la plupart des morceaux de plastique sont très petits. Les déchets ont été dégradés par la lumière du soleil et les courants océaniques. Donc ça n'a rien à voir avec une bouteille ou un sac en plastique. Ce sont des tous petits morceaux de plastique de la taille d'un confettis. En fait ils ont la même taille que le plancton dont se nourrissent les poissons. C'est pour ça qu'ils mangent le plastique, c'est parce qu'ils le confondent avec du plancton."


Ce "continent" attire des animaux marins comme les pélicans et les tortues marines dont l'espérance de vie se trouve alors diminuée. Au total, plus de 267 espèces marines seraient affectées par cet amas colossal de déchets selon le rapport de Greenpeace.

Un "continent" de déchets qui modifie l'écosystème marin

Selon une expédition menée en 2009 par l'Institut d'océanographie Scripps (Université de San Diego - USA) et dont les résultats ont été publiés en mai 2012, ce continent de déchets favorise également certains insectes marins. Ainsi, l'insecte Halobates sericeus (ou patineur de mer) profite des détritus qui flottent pour pondre dessus. En effet, cet insecte dépose naturellement ses oeufs sur des plumes d'oiseaux, des coquilles, des pierres ponces (donc qui flottent)... Cette multiplication de nouveaux supports est donc une aubaine qui contrinbue à leur développement. Malheureusement, cela devrait contribuer à deséquiliber l'écosystème marin en augmentant également la population de crabes, friands des halobates...

Que pouvons-nous faire pour ne pas contribuer à ce "continent" de déchets ?


Malheureusement, le nettoyage de cet océan de déchets semble insurmontable, la superficie à couvrir est trop importante et les coûts seraient colossaux selon Marcus Eriksen, directeur de recherche et d'éducation à la Algalita Marine Research Foundation : "il n'y a rien que nous puissions faire maintenant, à l'exception de ne pas faire plus de mal." De plus, cela serait dommageable aux organismes qui survivent sur ce nouvel "eldorado".

En attendant d'avoir plus d'éléments corroborant l'ampleur de ce phénomène - notamment par des photos à grande échelle, aujourd'hui introuvables sur les nappes de déchets plastiques - plusieurs missions ont été lancées à l'assaut du "continent de déchets" comme celles de l'Algalita Marine Research Foundation, le projet Kaisei, et celle du CNES. Près de 15 ans après sa découverte, cette abomination colossale engendrée par nos activités semble enfin susciter l'intérêt.

Une fois de plus, la surconsommation serait à l'origine de dégradations dont l'ampleur dépasserait la fiction. Et ce n'est pas pour nous rassurer, mais toute l'agitation "verte" actuelle ne semble rien n'y changer... Plus que jamais, nous avons tous un rôle à jouer, notamment pendant les périodes de fêtes où l'opulence frise l'éc½urement.

index.php?t=getfile&id=35457&private=0


A visionner, édifiant !

http://www.dailymotion.com/video/xmwtra_le-sixieme-continent _news

Un texte engagé : j'adhère !


ONLY DEATH IS CERTAIN
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595940] jeu., 01 novembre 2012 22:15 Message précédentMessage suivant
kevin3182
messages : 1988
Inscrit(e) : septembre 2011
Situation géographique : Franche-Comté
Sixième continent
Merci Bleuenn pour toutes ces recherches !
Je trouve que que c'est révoltant l'impact de l'Homme sur la biodiversité.
Pour ma part, je pense que c'est carrément l'existence de l'Homme qui est un problème.
En tout cas, si "Le Sixième Continent" est une chanson engagée, j'adhère également, très volontier !


Doubien ~28.10.2011-01.12.2013~
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595942] jeu., 01 novembre 2012 22:25 Message précédentMessage suivant
Bleuenn n'est pas connecté Bleuenn
messages : 3353
Inscrit(e) : avril 2012
Homeland
Ahès


Ahès, est un personnage majeur du légendaire breton également appelée Dahud (ou Dahut), Fille de Gradlon, le roi de Cornouaille, et de Malgven, la reine du Nord, elle fait bâtir la ville d’Ys où le plaisir règne en maître, plaisir intolérable aux yeux de la nouvelle religion (le catholicisme).

La submersion de la ville par l’océan provoque la perte de la princesse, mais selon la légende elle n’est pas morte et continue de hanter la baie de Douarnenez sous la forme d’une sirène.


La légende

Gradlon et Malgven


Le roi Gradlon de Cornouaille a pour principale occupation de guerroyer et de s’approprier les trésors des vaincus. Ayant entendu parler d’un riche royaume dans les contrées septentrionales, il arme une flotte considérable et prend la mer. Au terme d’une longue navigation, il arrive à destination et découvre une immense forteresse au fond d’un fjord. Dès le débarquement, les Bretons passent à l’attaque mais ils ne parviennent pas à vaincre. Ils assiègent la forteresse sans plus de succès. À l’approche de l’hiver, les Bretons rentrent en Armorique, à l’exception du roi. Ce dernier, resté seul, rencontre finalement Malgven, la reine de l'endroit. Elle lui déclare son amour et le fait entrer dans la ville assiégée, où Gradlon tue le roi du Nord, époux de Malgven, et s'empare par la même de son trésor.

Les amants s’enfuient avec le tribut de guerre, montés sur Morvac'h (cheval de la mer), la mythique monture de Malgven. Le cheval s’élance sur la mer et rejoint le bateau de Gradlon. Le voyage de retour durera un an. Des amours de Malgven et Gradlon naît une fille, Dahut, mais la mère meurt durant l’accouchement.

Selon d'autres versions, Malgven fait en sorte que le visage de sa fille rappelle à jamais le sien tandis qu'elle débarque, seule, sur une île déserte.

La ville d’Ys

Gradlon ne peut se consoler de la mort de son amante et reporte toute son affection sur sa fille.

Anéanti par la douleur de la disparition de Malgven, Gradlon est partagé entre l’amour qu’il porte à sa fille et l’influence grandissante des hommes de la nouvelle religion, en particulier, Guénolé de Landévennec. Plus Dahud avance en âge, plus elle ressemble à sa mère tant par la beauté que par son caractère intrépide. En elle survit la culture de la reine du Nord. Fidèle à la religion des Celtes, elle entre ouvertement en conflit avec les moines et demande à son père de lui bâtir une ville (Ys ou Ker-Is) pour y vivre à la manière des anciens, une ville sans église. On y célèbre les plaisirs de la nature et du corps. Guénolé est ulcéré par la prospérité et ce qu'il considère comme de la luxure d’Ys (la rumeur enfle: on accuse Dahud d'avoir un amant chaque nuit et de le faire tuer au matin, on accuse Ys de chasser les pauvres de la ville), Guénolé convainc Gradlon d’y bâtir une église et menace Dahud de la colère de Dieu. Dahud demande aux druidesses de l’île de Sein, les Gallisenae, de rehausser les tours de son palais et d’ériger des écluses pour protéger la ville de l'océan.

Un jour, à la demande d’un nouvel amant, dont certaines versions de la légende disent que c’est le diable en personne, elle reprend la clé des écluses qu'elle avait confié à son père et qu'il gardait autour du cou. Il ouvre les portes et provoque la submersion de la cité. Fuyant l’inondation, Dahud s’accroche à son père qui chevauche Morvarc’h, mais Guénolé la précipite dans l’océan. Elle survit sous la forme d’une sirène que les marins de la baie de Douarnenez appellent Marie Morgane.

Analyse:

Le nom de « Dahud » vient du celtique dago soitis, qui signifie « bonne magie », il indique le caractère surnaturel du personnage. C’est une femme de l’Autre Monde celtique connu dans la mythologie celtique irlandaise sous le nom de Sidh, ces messagères sont les bansidh (ban = femme), que l’on rencontre notamment dans les histoires de Conle ou de Bran Mac Febail.

Dahud fait bâtir Ys, cité qui symbolise l’ancienne civilisation celtique face à l’intrusion du christianisme. Mais dans le contexte médiéval, la ville ne peut-être que détruite et la figure du diable renforce son côté maléfique.

Le nom de « Marie Morgane », du gaulois morri-genis, (mor-gan en breton), il signifie « née de la mer ».

Une autre légende fait d’Ahès la fondatrice de la ville de Carhaix, suivant l’étymologie « Ker Akès », ker signifiant village en breton. Ce personnage aurait aussi créé des routes dont on trouve des traces dans la toponymie des « chemins d’Ahès ».

http://http://www.youtube.com/watch?v=ZROpUHmAACw

Ainsi, toutes les sirènes que l’on peut rencontrer aujourd’hui sur les côtes trégoroises sont nées de Dahut, (Ahes, Morgane) fille sacrifiée de son père le roi Gradlon. Mi-femmes, mi-poissons, elles ont des cheveux longs et fins comme la soie, et elles se peignent avec des peignes d’or ou d’ivoire. De la tête à la ceinture, elles ressemblent à de très belles jeunes filles. Le reste du corps est pareil au ventre et à la queue des poissons. Le meilleur moment de la journée pour les rencontrer est le crépuscule, lorsque la lieue de grève est déserte et silencieuse.
Les pêcheurs affirment que leur apparition annonce toujours du gros temps, car ces créatures qui vivent dans les profondeurs, remontent à la surface pour assister au spectacle des tempêtes. On prétend aussi que si un pêcheur a le malheur de voir une sirène nue, ou s’il la touche même involontairement, un ouragan s’élève aussitôt, à moins qu’il se précipite irrésistiblement à la mer pour s’y noyer.

index.php?t=getfile&id=35458&private=0


ONLY DEATH IS CERTAIN
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595943] jeu., 01 novembre 2012 22:27 Message précédentMessage suivant
Bleuenn n'est pas connecté Bleuenn
messages : 3353
Inscrit(e) : avril 2012
Homeland
kevin3182 a écrit le jeu, 01 novembre 2012 22:15

Merci Bleuenn pour toutes ces recherches !
Je trouve que que c'est révoltant l'impact de l'Homme sur la biodiversité.
Pour ma part, je pense que c'est carrément l'existence de l'Homme qui est un problème.
En tout cas, si "Le Sixième Continent" est une chanson engagée, j'adhère également, très volontier !


Avec grand plaisir Kévin... Wink


ONLY DEATH IS CERTAIN
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595944] jeu., 01 novembre 2012 22:32 Message précédentMessage suivant
Bleuenn n'est pas connecté Bleuenn
messages : 3353
Inscrit(e) : avril 2012
Homeland
Une piste pour "D'Emeraude" : synonyme possible : aigue-marine...


ONLY DEATH IS CERTAIN
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595945] jeu., 01 novembre 2012 22:38 Message précédentMessage suivant
kevin3182
messages : 1988
Inscrit(e) : septembre 2011
Situation géographique : Franche-Comté
Sixième continent
Encore merci ! Smile
Par contre, il y a un "http://" de trop qui rend le lien invalide pour la vidéo


Doubien ~28.10.2011-01.12.2013~
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595946] jeu., 01 novembre 2012 22:41 Message précédentMessage suivant
Bleuenn n'est pas connecté Bleuenn
messages : 3353
Inscrit(e) : avril 2012
Homeland
Bleuenn a écrit le jeu, 01 novembre 2012 22:25

Ahès


Ahès, est un personnage majeur du légendaire breton également appelée Dahud (ou Dahut), Fille de Gradlon, le roi de Cornouaille, et de Malgven, la reine du Nord, elle fait bâtir la ville d’Ys où le plaisir règne en maître, plaisir intolérable aux yeux de la nouvelle religion (le catholicisme).

La submersion de la ville par l’océan provoque la perte de la princesse, mais selon la légende elle n’est pas morte et continue de hanter la baie de Douarnenez sous la forme d’une sirène.


La légende

Gradlon et Malgven


Le roi Gradlon de Cornouaille a pour principale occupation de guerroyer et de s’approprier les trésors des vaincus. Ayant entendu parler d’un riche royaume dans les contrées septentrionales, il arme une flotte considérable et prend la mer. Au terme d’une longue navigation, il arrive à destination et découvre une immense forteresse au fond d’un fjord. Dès le débarquement, les Bretons passent à l’attaque mais ils ne parviennent pas à vaincre. Ils assiègent la forteresse sans plus de succès. À l’approche de l’hiver, les Bretons rentrent en Armorique, à l’exception du roi. Ce dernier, resté seul, rencontre finalement Malgven, la reine de l'endroit. Elle lui déclare son amour et le fait entrer dans la ville assiégée, où Gradlon tue le roi du Nord, époux de Malgven, et s'empare par la même de son trésor.

Les amants s’enfuient avec le tribut de guerre, montés sur Morvac'h (cheval de la mer), la mythique monture de Malgven. Le cheval s’élance sur la mer et rejoint le bateau de Gradlon. Le voyage de retour durera un an. Des amours de Malgven et Gradlon naît une fille, Dahut, mais la mère meurt durant l’accouchement.

Selon d'autres versions, Malgven fait en sorte que le visage de sa fille rappelle à jamais le sien tandis qu'elle débarque, seule, sur une île déserte.

La ville d’Ys

Gradlon ne peut se consoler de la mort de son amante et reporte toute son affection sur sa fille.

Anéanti par la douleur de la disparition de Malgven, Gradlon est partagé entre l’amour qu’il porte à sa fille et l’influence grandissante des hommes de la nouvelle religion, en particulier, Guénolé de Landévennec. Plus Dahud avance en âge, plus elle ressemble à sa mère tant par la beauté que par son caractère intrépide. En elle survit la culture de la reine du Nord. Fidèle à la religion des Celtes, elle entre ouvertement en conflit avec les moines et demande à son père de lui bâtir une ville (Ys ou Ker-Is) pour y vivre à la manière des anciens, une ville sans église. On y célèbre les plaisirs de la nature et du corps. Guénolé est ulcéré par la prospérité et ce qu'il considère comme de la luxure d’Ys (la rumeur enfle: on accuse Dahud d'avoir un amant chaque nuit et de le faire tuer au matin, on accuse Ys de chasser les pauvres de la ville), Guénolé convainc Gradlon d’y bâtir une église et menace Dahud de la colère de Dieu. Dahud demande aux druidesses de l’île de Sein, les Gallisenae, de rehausser les tours de son palais et d’ériger des écluses pour protéger la ville de l'océan.

Un jour, à la demande d’un nouvel amant, dont certaines versions de la légende disent que c’est le diable en personne, elle reprend la clé des écluses qu'elle avait confié à son père et qu'il gardait autour du cou. Il ouvre les portes et provoque la submersion de la cité. Fuyant l’inondation, Dahud s’accroche à son père qui chevauche Morvarc’h, mais Guénolé la précipite dans l’océan. Elle survit sous la forme d’une sirène que les marins de la baie de Douarnenez appellent Marie Morgane.

Analyse:

Le nom de « Dahud » vient du celtique dago soitis, qui signifie « bonne magie », il indique le caractère surnaturel du personnage. C’est une femme de l’Autre Monde celtique connu dans la mythologie celtique irlandaise sous le nom de Sidh, ces messagères sont les bansidh (ban = femme), que l’on rencontre notamment dans les histoires de Conle ou de Bran Mac Febail.

Dahud fait bâtir Ys, cité qui symbolise l’ancienne civilisation celtique face à l’intrusion du christianisme. Mais dans le contexte médiéval, la ville ne peut-être que détruite et la figure du diable renforce son côté maléfique.

Le nom de « Marie Morgane », du gaulois morri-genis, (mor-gan en breton), il signifie « née de la mer ».

Une autre légende fait d’Ahès la fondatrice de la ville de Carhaix, suivant l’étymologie « Ker Akès », ker signifiant village en breton. Ce personnage aurait aussi créé des routes dont on trouve des traces dans la toponymie des « chemins d’Ahès ».

http://www.youtube.com/watch?v=ZROpUHmAACw

Ainsi, toutes les sirènes que l’on peut rencontrer aujourd’hui sur les côtes trégoroises sont nées de Dahut, (Ahes, Morgane) fille sacrifiée de son père le roi Gradlon. Mi-femmes, mi-poissons, elles ont des cheveux longs et fins comme la soie, et elles se peignent avec des peignes d’or ou d’ivoire. De la tête à la ceinture, elles ressemblent à de très belles jeunes filles. Le reste du corps est pareil au ventre et à la queue des poissons. Le meilleur moment de la journée pour les rencontrer est le crépuscule, lorsque la lieue de grève est déserte et silencieuse.
Les pêcheurs affirment que leur apparition annonce toujours du gros temps, car ces créatures qui vivent dans les profondeurs, remontent à la surface pour assister au spectacle des tempêtes. On prétend aussi que si un pêcheur a le malheur de voir une sirène nue, ou s’il la touche même involontairement, un ouragan s’élève aussitôt, à moins qu’il se précipite irrésistiblement à la mer pour s’y noyer.

index.php?t=getfile&id=35458&private=0



OUP'S


ONLY DEATH IS CERTAIN
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595951] jeu., 01 novembre 2012 22:46 Message précédentMessage suivant
bbcapuchon n'est pas connecté bbcapuchon
messages : 3121
Inscrit(e) : octobre 2003
Situation géographique : Ile de France
Homeland
Je vais casser les rêves écolos ambiants, je m'en excuse, mais j'ai été beaucoup plus terre à terre, par "6ème continent", j'ai instinctivement et simplement pensé à l'Antarctique.
En géographie, les avis sont partagés, on parle parfois de 6 continents, et non 5, quand on inclue l'Antarctique. Tout dépend en fait de la définition qu'on s'en fait, si on considère qu'il s'agit d'une terre habitée ou non. Pour moi, ça n'en est pas un, mais bon, c'est un autre débat...lol

Tout ça pour dire qu'un simple titre peut être interprété de mille et une façons, mais j'avoue que je n'ai pas fait de recherche google pour essayer de traquer ce qui peut se cacher derrière ces titres.

[Mis à jour le : jeu., 01 novembre 2012 22:48]

Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595954] jeu., 01 novembre 2012 22:51 Message précédentMessage suivant
Bleuenn n'est pas connecté Bleuenn
messages : 3353
Inscrit(e) : avril 2012
Homeland
bbcapuchon a écrit le jeu, 01 novembre 2012 22:46

Je vais casser les rêves écolos ambiants, je m'en excuse, mais j'ai été beaucoup plus terre à terre, par "6ème continent", j'ai instinctivement et simplement pensé à l'Antarctique.
En géographie, les avis sont partagés, on parle parfois de 6 continents, et non 5, quand on inclue l'Antarctique. Tout dépend en fait de la définition qu'on s'en fait, si on considère qu'il s'agit d'une terre habitée ou non. Pour moi, ça n'en est pas un, mais bon, c'est un autre débat...lol

Tout ça pour dire qu'un simple titre peut être interprété de mille et une façons, mais j'avoue que je n'ai pas fait de recherche google pour essayer de traquer ce qui peut se cacher derrière ces titres.


Toute interprétation est bonne à prendre... C'est peut-être tout simplement l'Antartique... Effectivement...


ONLY DEATH IS CERTAIN
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595956] jeu., 01 novembre 2012 22:54 Message précédentMessage suivant
maminou
messages : 2103
Inscrit(e) : mars 2009
Situation géographique : Tout près de Mickey
J’ai volé le lit de la mer
ALAIN2 a écrit le jeu, 01 novembre 2012 20:21

grrrrrrr ! très impatient de connaitre les auteurs , les compositeurs !!!!!!


Les titres sont alléchants ! que j'ai hâte !! Que d'impatience ! flag breton
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595962] jeu., 01 novembre 2012 23:22 Message précédentMessage suivant
bbcapuchon n'est pas connecté bbcapuchon
messages : 3121
Inscrit(e) : octobre 2003
Situation géographique : Ile de France
Homeland
Bleuenn a écrit le jeu, 01 novembre 2012 22:51

bbcapuchon a écrit le jeu, 01 novembre 2012 22:46

Je vais casser les rêves écolos ambiants, je m'en excuse, mais j'ai été beaucoup plus terre à terre, par "6ème continent", j'ai instinctivement et simplement pensé à l'Antarctique.
En géographie, les avis sont partagés, on parle parfois de 6 continents, et non 5, quand on inclue l'Antarctique. Tout dépend en fait de la définition qu'on s'en fait, si on considère qu'il s'agit d'une terre habitée ou non. Pour moi, ça n'en est pas un, mais bon, c'est un autre débat...lol

Tout ça pour dire qu'un simple titre peut être interprété de mille et une façons, mais j'avoue que je n'ai pas fait de recherche google pour essayer de traquer ce qui peut se cacher derrière ces titres.


Toute interprétation est bonne à prendre... C'est peut-être tout simplement l'Antartique... Effectivement...


J'en doute quand même, pas sûre qu'elle se soit fait un trip antarctique.
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595965] jeu., 01 novembre 2012 23:44 Message précédentMessage suivant
ALAIN2 n'est pas connecté ALAIN2
messages : 7972
Inscrit(e) : août 2009
Situation géographique : PARIS
Aux filles de l’eau
n'empeche que Nolwenn à quand meme le don de nous faire voyager avant la sortie de ces albums !!


FAN DE
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595985] ven., 02 novembre 2012 13:59 Message précédentMessage suivant
marisan n'est pas connecté marisan
messages : 5352
Inscrit(e) : mars 2004
Lost again
Merci pour toutes ces infos officielles et pour la confirmation des titres Wink

j'aime bcp les titres ça m'interpelle, j'ai hâte de découvrir ces nouvelles chansons ! c'est original, certains sont un peu mystérieux !

La préface est très jolie et fait tout de suite pensée à nolwenn, son histoire, son destin ! C'est vraiment un beau cadeau de la part d'Olivier de kersauson
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595988] ven., 02 novembre 2012 15:08 Message précédentMessage suivant
Lau~the~Witch
messages : 8411
Inscrit(e) : août 2005
Situation géographique : Ile-de-France
Aux filles de l’eau
bbcapuchon a écrit le jeu, 01 novembre 2012 23:22

Bleuenn a écrit le jeu, 01 novembre 2012 22:51

bbcapuchon a écrit le jeu, 01 novembre 2012 22:46

Je vais casser les rêves écolos ambiants, je m'en excuse, mais j'ai été beaucoup plus terre à terre, par "6ème continent", j'ai instinctivement et simplement pensé à l'Antarctique.
En géographie, les avis sont partagés, on parle parfois de 6 continents, et non 5, quand on inclue l'Antarctique. Tout dépend en fait de la définition qu'on s'en fait, si on considère qu'il s'agit d'une terre habitée ou non. Pour moi, ça n'en est pas un, mais bon, c'est un autre débat...lol

Tout ça pour dire qu'un simple titre peut être interprété de mille et une façons, mais j'avoue que je n'ai pas fait de recherche google pour essayer de traquer ce qui peut se cacher derrière ces titres.


Toute interprétation est bonne à prendre... C'est peut-être tout simplement l'Antartique... Effectivement...


J'en doute quand même, pas sûre qu'elle se soit fait un trip antarctique.





Un "trip antarctique" PTDR




http://nsa14.casimages.com/img/2010/06/02/100602114949184286.png
Nolwenn : "Ce côté très gothique, lumineux, romantique, torturé et léger. Je suis faite de toutes ces choses là." cheshire
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #595989] ven., 02 novembre 2012 15:09 Message précédentMessage suivant
manouelle
messages : 594
Inscrit(e) : juillet 2007
Situation géographique : Belgique
Tout a une fin
fallheart fallheart fallheart Quelle joie!!!
Je suis certaine que ça sera superbe, j'ai vraiment de plus en plus hâte!!! Quel magnifique texte pour introduire l'album ...
Ahhhh C'est de plus en plus difficile d'attendre ...Heureusement qu'on a ...juste pour me souvenir headphone


manou
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #596019] ven., 02 novembre 2012 21:38 Message précédentMessage suivant
ÂnissaAlie n'est pas connecté ÂnissaAlie
messages : 2356
Inscrit(e) : juillet 2011
Situation géographique : Breizh
J’ai volé le lit de la mer
Merci encore Bleuenn


.:: 22.07.11 ~ 21.07.12 ~ 04.08.13 ~ 13.12.13 ~ 12.04.2014 ~ 13.12.14 ::.
Re : Préface & Tracklist de "Ô Filles de l'eau" [message #596026] ven., 02 novembre 2012 22:08 Message précédentMessage précédent
Bleuenn n'est pas connecté Bleuenn
messages : 3353
Inscrit(e) : avril 2012
Homeland
offrerose ÂnissaAlie


ONLY DEATH IS CERTAIN
Fil précédent :Classement des albums de Nolwenn Leroy.
Aller au forum :
  


Heure Actuelle: dim. nov. 19 04:13:25 CET 2017

Temps total utilisé pour générer la page: 0,01329 seconde(s)
.:: Nous contacter :: Page principale ::.

Powered by: FUDforum 2.7.2.
Copyright ©2001-2004 FUD Forum Bulletin Board Software