Page d'accueil » Nolwenn Leroy » Gemme - Nouvel album - Sortie le 1er septembre 2017 » L'Ankou
L'Ankou [message #644750] jeu., 07 septembre 2017 16:41 Message suivant
monoski n'est pas connecté monoski
messages : 2085
Inscrit(e) : juillet 2004
Situation géographique : STRASBOURG
J’ai volé le lit de la mer
L’Ankou
(Sophie Delila - Nathan Ball - Nolwenn Leroy)
© Freak'n See Music - Copyright Control - Gwenwed
Drums by Jamie Ellis
Programming, Synth Bass, Guitar, keyboard by Jamie Ellis
Background vocals by Nolwenn Leroy
Mixed by Jamie Ellis at Red Room and Manatee Studio



L’ANKOU

À ta gauche il se postera
A l'oreille te murmurera
Attends-moi et ne m'oublie pas
Ne m'oublie pas
Ne m'oublie pas

Il est là dans ton sommeil
Tu peux lui demander conseil
Il dira rien n'est important
Sous le soleil
Sous le soleil

L'Ankou est un tourbillon
Qui brille à l'horizon
Sans âme te dispersera
Au ciel
Sur terre
Au-delà

Il est là et pas là du tout
Il te chasse
Il te rend fou
Et sera au rendez-vous,
Au rendez-vous
Au rendez-vous

L'Ankou est un tourbillon
Qui brille à l'horizon
En brouillard tu finiras
Mais quand
Tu ne le sais pas

L'Ankou est un tourbillon
Qui brille à l'horizon
Il te fera aussi froid
Que la pierre posée sur toi
Re : L'Ankou [message #646543] mar., 07 novembre 2017 23:30 Message précédent
Papillon1 n'est pas connecté Papillon1
messages : 6621
Inscrit(e) : août 2006
Situation géographique : Ile de France
Lost again
https://www.babelio.com/livres/Le-Braz-La-legende-de-la-mort -en-Basse-Bretagne/320391

Résumé :
Le vieux granit des églises de Bretagne nous le dit avec force : des rites, cultes et légendes bien plus anciens ont investi de l'intérieur la tradition chrétienne.

Ce n'est pas spécifique à la Bretagne, mais la terre du Ménez-Bré, la découpe des îles devant Port-Blanc, les oder en haut de Quimper, les brumes sur la lande, les chemins creux, et peut-être cette misère aussi : la rudesse de vie ici – de toujours, et qui dure – voilà ce qui donne à ces légendes leur teneur.

Ce sont elles que Le Braz a collectées, une par une, vers 1890 – quand la tradition orale les passait d'une conteuse à une autre (on retrouvera plusieurs fois, puisqu'il les cite, ces parleurs de la tradition). Elles lui sont dites en breton, et ce qui fait de ce livre un grand livre, c'est comment il les transcrit dans sa langue classique, tout en gardant ces tours naïfs, et la magie des vieilles appellations de noms et lieux.

Et un ensemble que le numérique ravive: l'univers des sources est cité, légendes qui circulent de lieu à lieu, versions différentes, reprises selon les âges et les siècles.

Et puis ? Et puis la mort. Les Bretons savent la regarder et la toucher. Un peu comme la mer, où s'en va la barque chargée d'âmes...

Avez-vous remarqué le titre, pour ce livre qui multiplie tous les contes : "la légende de la mort", un seul et immense récit en fait.

[Mis à jour le : mar., 07 novembre 2017 23:31]


http://nsa20.casimages.com/img/2010/10/03/mini_10100310135288908.jpg
Fil précédent :Trace ton chemin
Fil suivant :Reedition de l’album le 8 décembre
Aller au forum :
  


Heure Actuelle: ven. nov. 24 00:45:17 CET 2017

Temps total utilisé pour générer la page: 0,01195 seconde(s)
.:: Nous contacter :: Page principale ::.

Powered by: FUDforum 2.7.2.
Copyright ©2001-2004 FUD Forum Bulletin Board Software